Céline Laforest 

Chercheur indépendant - Historienne de l'Art 

Toutes les publicatins

celine laforest marbres des alpes
celine laforest marbres des alpes

Céline Laforest
Edition Sabença de la Valeia
191 pages, 20 €

COUVERTURE

 

L’histoire du marbre est liée aux hommes et à leurs outils, au transport et à l’état des routes, elle restitue tout un pan de notre histoire. Extraite dans les montagnes, transportée à travers les territoires, la matière, voyage vers les villes et leurs monuments. Les architectes en quête de matériaux viennent au contact de la nature découvrir les marbres et les appréhender pour pouvoir les mettre en œuvre. Les belles choses se méritent, le marbre vert des Alpes s’offre  en altitude aux risques et périls de ces ouvriers venus tirer de la montagne cette richesse qui ornera les plus grands édifices.

L’histoire de l’extraction du marbre vert de Maurin commence en 1838 à plus de 2000 m d’altitude dans le vallon de Longet qui relient la France à l’Italie. Les savoir-faire italiens se mélangent au commerce français pour développer pendant près de cent vingt ans l’histoire du marbre vert.

 

 

BIOGRAPHIE

 

Doctorante en histoire de l’art à Aix-Marseille Université, Céline Laforest a mené ses recherches sur le marbre vert Maurin dans le cadre de sa thèse Marbres et pierres d’apparat en Dauphiné XVIIe-XIXe, du mausolée de Lesdiguières au Tombeau de Napoléon, sous la direction du Professeur Pascal Julien. Commissaire de l’exposition Marbres des Alpes, des pierres et des hommes présentée de juillet à octobre 2012 à la médiathèque de Barcelonnette, elle a voulu rendre aux habitants de l’Ubaye la synthèse des souvenirs et des recherches sur le sujet. Comme David Martin, elle est passionnée par les richesses minérales des montagnes dauphinoises, allant sans cesse, de carrières en monuments, d’archives en souvenirs.

 
 
celine laforest marbres des alpes
celine laforest marbres des alpes