Céline Laforest 

Chercheur indépendant - Historienne de l'Art 

Identification des marbres

Pour les communes ou les associations ou les particuliers, je vous propose d'identifier les marbres qui ornent du mobilier, celui des cheminées ou les ornementations architecturales diverses. Je propose par exemple  la description des marbres des autels et autres ornements d'églises ou celui des hotels particuliers.

Il peut s'agir d'une simple description et identification que je rendrais sous forme de notice papier ou une analyse plus complexe qui devient une étude à part entière d'un ensemble et de ses marbres.

Forfait identiication simple

50 € à 200  €

+ frais de déplacements

Au-delà d’un rayon de 30 km autour de Pertuis, une indemnité kilométrique de 0,80 € / km par kilomètre supplémentaire.

Payable par chèque ou espèces pour les particuliers et associations et chèque, espèces ou virement pour les collectivités.

Conférences

 

 

Les  conférences sont illustrées par des images des documents ou obbjets selon le sujet.

Un temps réservé aux questions du public est prévu après ou au cours de l'intervention

 

 

30 minutes

100,00 €

1heure

180,00 €

1h 30 minutes

220,00 €

Au-delà d’un rayon de 30 km autour de Pertuis, une indemnité kilométrique de 0,80 € / km par kilomètre supplémentaire.

Payable par chèque ou espèces pour les particuliers et associations et chèque, espèces ou virement pour les collectivités.

 

Matériel :

Les diaporamas, photographies, documents à distribuer et/ou diapositives seront fournis par la conférencière. Le reste du matériel nécessaire (projection, sonorisation, etc.) sera pris en charge par l’organisateur de la manifestation.

Exemple de Cycle de conférences

« Marbres des Alpes »

 

Les Alpes renferment une part importante des ressources minérales françaises. Du blanc au noir en passant par les différents vert, jaune et rose, les marbres et pierres marbrières du Dauphiné ont orné et décoré au fil du temps les plus grands monuments. Des temples antiques, des tombeaux, des opéras,… attestent aujourd’hui de la qualité et de la renommée de ces matériaux oubliés.

« Il y a en France des marbres de toutes les espèces, aussi beaux que ceux d’Italie ou d’Espagne. Ils peuvent être comparés aux marbres antiques les plus estimés. Mais le préjugé que l’on a pour ce qui vient de loin, l’habitude, le défaut d’exploitation des carrières, sont les seules causes qui nous ont rendus tributaires des Italiens pour cet objet »

 

Marbres des Alpes

du mausolée du connétable de Lesdiguières au tombeau de Napoléon aux Invalides

 

L’histoire des carrières de marbres dans les Alpes à travers l’histoire, les personnages et les monuments. Autour de celle-ci vient s’ajouter celle des artisans, des artistes et des commanditaires en considérant le lien qui  les uni  au matériau. Ainsi, la recherche décrit les influences régionales autour d’un même intérêt : la pierre et le marbre, et aborde la question fondamentale du choix des matériaux d’une œuvre ou d’une construction, sur le plan national. Le point de départ est le XVIème siècle avec le mausolée du duc de Lesdiguières, figure emblématique du Dauphiné, pour finir par l’appréciation du choix des marbres de l’autel des Invalides à Paris  au XIXème siècle.

  • Nature et pensée savante, « la géologie appliquée aux arts » : perception et définition du marbre au cours du temps

  • Le mausolée du sculpteur Jacob Richier et l’influence de l’emploi des marbres dauphinois par le connétable de Lesdiguières 

  • Utilisation des marbres des Alpes pour le tombeau de Napoléon aux Invalides

 

Les marbres des Alpes pour l’embellissement des villes au XIXe siècle

 

L’histoire du marbre est liée aux hommes et à leurs outils, au transport et à l’état des routes, elle restitue tout un pan de notre histoire. Extraite dans les montagnes, transportée à travers les territoires, la matière, voyage vers les villes et leurs monuments. Les architectes en quête de matériaux viennent au contact de la nature découvrir les marbres et les appréhender pour pouvoir les mettre en œuvre.

  • Les différents marbres des Alpes

  • La préférence aux matériaux français, un succès national 

  • Carrières et monuments du XIXe siècle

 

Les carrières de marbre vert Maurin

 

Les belles choses se méritent, le marbre vert des Alpes s’offre  en altitude aux risques et périls de ces ouvriers venus tirer de la montagne cette richesse qui ornera les plus grands édifices. Les savoirs faire italiens viennent se mélanger au commerce français pour développer pendant près de 120 ans l’histoire du marbre vert de Maurin

  • Les différents sites d’exploitation

  • Les exploitants et les débouchés

 

Histoire du marbre : Le rôle et les techniques de l’historien de l’art

 

Aujourd’hui les premiers élans de cette recherche sont donnés par la restauration. Les besoins de connaître les techniques anciennes pour une restauration « intelligente » demandent le retour aux carrières anciennes. La sauvegarde du patrimoine aboutit souvent à l'arrivée  de nouvelles questions. Ainsi les restaurations du bâti demandent une connaissance de la mise en œuvre des matériaux de construction et donc le recours aux matériaux d’origine. Dans ce souci,  les historiens de l’Art et de l’Architecture intègrent d’avantage l’étude des matériaux de construction dans leurs recherches et dans l’enseignement.

  • Recherches bibliographiques

  • Prospections et fouilles de sites

  • Echantillonnages de monuments

 

Commissariat scientifique d’expositions

 

Les expositions peuvent être crée pour un lieu ou concues pour l'itinérance. Les collectivités ou les associations en quête de programme culturel

 

Création d'une exposition

 

Conditions et tarifs à définir ensemble.

 

 

Location d'exposition existante

 

Marbres des Alpes, des pierres et des hommes

 

  • Traitée en panneaux ludiques et didactiques adaptés à tous les publics : scolaires et grand public. Avec la presentation d’objets de carriere (outils, chariots, ...) de marbres (carottes echantil- lons, blocs, ...). L’exposition presente un materiel ideal (la pierre) qui permet toutes les déclinaisons possibles de parcours sensitif (tactiles, expérimentales, ...)

  • Accompagnee de grands formats (cartes geologiques, chronologies de l’histoire des carrieres, images du travail de la pierre, carte des carrieres, cartes postales anciennes, photographies, ....) pour renforcer l’iconographie de la pierre

  • Animee par des outils multimedias (film d’animation, documentaire, diaporama, ...)

  • Ponctuee par des journees organisees par l’Office de tourisme autour de la pierre et du marbre (demonstration de taille de pierre, cycles de conferences, balades culturelles, exploration marbriere de la ville, ...)

  • Exportable, en tout ou parties, vers d’autres lieux d’expositions. Les acteurs impliques dans ce projet d’exposition pensent au deploiement du sujet au travers du reseau des bibliotheques et des musees ainsi que son possible deplacement, par la suite, dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence et/ou des Hautes-Alpes.

Prestations